Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Les conseils d'une assistante sociale

Lorsqu'un patient est atteint d'une tumeur au cerveau, il peut souffrir de moments de confusion, pendant lesquels il va lui être plus difficile de mener à bien des moments importants de sa vie quotidienne.

40 Véronique BureauPour ne pas être en difficulté, certaines précautions peuvent être prises en amont. La fatigue due au traitement fait que le patient n'est pas toujours en pleine possession de ses facultés motrices ou de concentration. En cas de besoin, il est important de contacter le service social afin de déclencher le plus rapidement possible les différentes aides qui peuvent s'avérer nécessaires.

Même si les symptômes peuvent être provisoires, ils sont handicapants pendant un certain temps. C'est pourquoi des aides peuvent être proposées par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), ne serait ce que parce que la  fatigue (asthénie) passagère au moment des traitements est reconnue comme un handicap. Cela peut donner droit à une carte d'invalidité, qui apporte beaucoup d'avantage (accès, stationnement, etc). Dans le cas particulier de l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, les patients du service de neuro-oncologie munis d'une convocation peuvent entrer dans l'enceinte de l'hôpital sans avoir besoin du macaron habituellement exigé. Cela évite d'avoir recours à une ambulance ou un VSL (Véhicule Sanitaire Léger).

En général, une maladie ou un handicap, même passager, s'accompagne de frais supplémentaires. Or une carte d'invalidité peut ajouter dans certains cas demie part sur le plan fiscal, cela permet donc à la famille de réduire ses impôts.[http://www.handroit.com/carte_dinvalidite.htm#chp1819] Seuls les patients qui bénéficient de la couverture de bonnes caisses de prévoyance peuvent conserver 100% de leur revenus. Il faut savoir que la plupart passent rapidement à 50% de leur salaire et qu'il existe des plafonds. Des difficultés financières peuvent survenir et il faut agir avant.

Le traitement des tumeurs cérébrales n'exige pas que le patient soit hospitalisé en permanence. Il peut rester à domicile, mais s'il est seul, que son conjoint ou sa conjointe exerce une activité professionnelle, une aide à domicile peut être nécessaire. Il faut alors financer des auxiliaires de vie, couplée à l'HAD (Hospitalisation à domicile), à la présence régulière d'infirmières à domicile, à la livraison des repas. Pour les moins de 60 ans, ces aides relèvent de la MDPH, ; au delà, ils faut remplir un dossier d'APA (Aide Personnalisée à l'Autonomie).

C'est une aide versée par le Conseil Général, soumise à des conditions de ressources, ce qui n'est pas le cas pour celles de la MDPH. Il ne faut pas hésiter à solliciter ces organismes qui s'occupent de l'aide à domicile assez tôt, les délais de réaction peuvent être assez longs, même en cas de procédures d'urgence. Le travail le plus important pour une assistante sociale à l'hôpital est de rétablir les droits. Il faut vérifier que tous les patients disposent bien de tous les droits auxquels ils peuvent prétendre. C'est à dire vérifier qu'ils perçoivent bien leurs indemnités journalières et si ce n'est pas le cas, demander une Allocation Adulte Handicapé.

Des situations particulières

Les artisans et les commerçants doivent demander aux caisses particulières les protections dont ils peuvent bénéficier. Leur statut est différent de celui des salariés, qui passent en invalidité au bout de trois ans d'arrêt de travail s'ils disposent du nombre d'heure suffisant, ce qu'il convient de vérifier (Les indemnités journalières au delà de six mois en dépendent) . C'est plus compliqué pour les professions libérales, qui ignorent souvent quels sont les droits ouverts par les caisses auxquelles ils cotisent, ce sont souvent des organismes distincts. Il faut les contacter et établir ses droits. L'assistante sociale vérifie aussi la prise en charge à 100% par la sécurité sociale, et ce que vont verser les mutuelles.

L'orientation en clinique médicalisée est également une possibilité. Le service a peu de partenaires, mais il tient à ce qu'ils soient parfaitement adaptés aux patients, capable d'effectuer un suivi et une surveillance stricte des malades. Même le maintien à domicile est privilégié, ne serait ce que parce que c'est souvent le souhait des patients.

La possibilité de pertes momentanées de mémoire peut être anticipée. Par exemple en donnant des procurations à des personnes de confiance, ce qui permet de ne pas être bloqué lors de démarches administratives. La procuration est importante, la mise en place de prélèvements permet aussi de régler les factures Il suffit souvent de donner un pouvoir pour être représenté, cela peut être utile pour d'un tiers de confiance puisse payer des factures urgentes, assurer le quotidien d'enfants à domicile. Il est toujours préférable de ne pas s'en occuper dans l'urgence, parce que dans ce cas, il faut mettre en place une procédure juridique, ce qui est très long puisqu'il s'agit d'une mesure ordonnée par la Justice. Une procuration peut être aussi établie auprès de la Poste pour les objets recommandés. Pour en savoir plus cliquez ici ou téléchargez la demande de procuration postale au format pdf - 232 Ko.

17 Jan 2012

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite