Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Le glossaire des termes médicaux

La compréhension des termes médicaux peut souvent s'avérer difficile. Voici un glossaire élaboré en collaboration avec l'Université de Lausanne.

 

Accélérateur linéaire

Appareil de radiothérapie utilisant des faisceaux dont la source provient de photons de grande énergie qui sont dirigées vers la cible en suivant un arc ou une série d’arcs.

 

Adjuvant

Se dit d'un traitement accessoire dont le but est de renforcer ou de compléter le traitement spécifique ou principal.

 

Anatomopathologiste

Médecin spécialisé qui étudie les modifications structurales macroscopiques et microscopiques anormales à partir de pièces prélevées lors d’une intervention chirurgicale.

 

Anesthésie générale

Le patient est complètement endormi lors de l’intervention.

 

Anesthésie locale

Une région du corps est endormie et le patient est conscient lors de l’intervention.

 

Angiographie ou artériographie cérébrale

Examen radiologique de la circulation sanguine cérébrale après injection de produit de contraste dans une artère (habituellement l’artère fémorale située au pli de l’aine). Elle se fait sous anesthésie locale. Une sonde (petit tube) est introduite dans l’artère de l’aine et ensuite dirigée vers les artères du cou.

 

Angiographie par Résonance Magnétique (ARM)

Technique radiologique d’IRM permettant de détecter la qualité de la paroi vasculaire et du flux sanguin. Cet examen nécessite l'injection de gadolinium.

 

Angioscanner 

Angiographie utilisant une reconstruction à partir de coupes de scanner. Cet examen nécessite l'injection d'iode.

 

Anticonvulsivant

Classe de médicaments utilisés pour prévenir, réduire ou supprimer les crises d’épilepsie qu’elles soient occasionnées par une épilepsie primaire ou secondaire, partielle ou généralisée. Le terme anticonvulsivant est donc plus adéquat qu’antiépileptique puisque ces médicaments exercent une action non pas sur la maladie en elle-même mais sur son symptôme ; la crise.

 

Arc de stéréotaxie

Seconde composante du cadre de stéréotaxie qui, une fois ancrée sur la base, permet de transposer les coordonnées de la cible selon un axe x, y et z. Cette pièce comporte des réglettes marquées au millimètre dans les plans vertical, antéro-postérieur et latéral.

 

Astrocytomes

Tumeurs cérébrales développées au dépens des astrocytes, un des types de cellules formant la trame de soutien des neurones.

 

Axes x, y et z

Correspond aux axes antéro-postérieur, latéral et vertical.

 

Base du cadre de stéréotaxie 

Première composante du cadre de stéréotaxie qui est fixée directement sur le crâne du patient.

 

Biopsie à ciel ouvert

Permet de prélever un échantillon d’une lésion intracérébrale lors d’une craniotomie.

 

Biopsie stéréotaxique

Permet de prélever précisément, par un trou de très petite taille, un échantillon d’une lésion intracérébrale afin de la faire analyser au laboratoire d’anatomopathologie.

 

Bloc nerveux

Injection local d’un produit anesthésique ou de stéroïdes vers le nerf desservant la région où est ressentie la douleur.

 

Champ

Région, portion de la lésion à traiter.

 

Corticostéroïdes

Hormone normalement synthétisée par les glandes surrénales. Les corticoïdes synthétiques sont utilisés principalement pour leur effet anti-inflammatoire et à visée anti-oedémateuse dans les tumeurs cérébrales.

 

Craniectomie

Résection chirurgicale plus ou moins étendue des os constituant la boîte crânienne.

 

Craniotomie

Toute opération qui comporte l'ouverture du crâne.

 

Ct-scan ou tomodensitométrie ou scanner

Technique radiologique permettant de visualiser différentes parties du corps en couches successives grâce à des faisceaux de rayons X. Le ct-scan permet de déceler les anomalies du cerveau qui apparaissent de densité différente des régions saines.

 

Cytoréduction

Procédure permettant de diminuer la taille de la tumeur.

 

Décompression

Intervention chirurgicale visant à abaisser la pression exercée par exemple par un liquide ou une lésion comprimant le cerveau.

 

Dérivation

Technique qui permet de drainer du liquide céphalo-rachidien (LCR), depuis l’intérieur des cavités (ventricules) du cerveau. Normalement ce liquide se draine par voie naturelle en traversant les différentes cavités cérébrales pour être réabsorbé à la surface du cerveau. Ce circuit naturel peut être bloqué pour différentes raisons. Ceci peut engendrer une augmentation de la pression à l’intérieur du crâne. Dans ce cas, un drainage ventriculaire peut être indiqué afin de contrôler la pression à l’intérieur du crâne.

 

Électrode

Fil de métal très fin où des plots permettant la stimulation électrique d’une région précise du cerveau sont disposés à l’une des extrémités.

 

Électroencéphalogramme

Enregistrement ponctuel ou de longue durée et parfois répété de l’activité électrique du cerveau grâce à de petites électrodes, placées sur le cuir chevelu, reliées à un ordinateur. Il permet d’apprécier cette activité et ainsi révéler une anomalie du fonctionnement du cerveau.  L’EEG peut s’avérer tout à fait normal si aucune crise ne se manifeste durant l’examen.

 

Épendymome

Tumeur se développant à partir des cellules qui  tapissent les ventricules cérébraux, le plus souvent le 4ième ventricule. 

 

Étude clinique ou essai thérapeutique ou protocole de recherche

Étude scientifique établie selon un protocole approprié à un type et un stade précis d'une maladie cancéreuse. Ce protocole, une fois approuvé par un comité de recherche et une commission d'éthique sera strictement respecté. Généralement, l'étude compare un traitement standard à un traitement plus expérimental.

 

Examen neuropsychologique

Examen permettant d’analyser les fonctions intellectuelles telles que le langage, la mémoire, l’attention et le raisonnement.

 

Exérèse macroscopiquement complète

Ablation d’une lésion, qui paraît complète à l’œil du chirurgien.

 

Exérèse macroscopiquement partielle

Ablation d’une lésion qui paraît incomplète à l’œil du chirurgien.

 

Gamma-Knife

Composé de 192 faisceaux provenant de source de cobalt , l'appareil Gamma Knife permet d'administrer, avec une très grande précision, une forte dose de radiation en une seule séance sur la/les lésion(s) à traiter.

 

Glioblastome

Tumeur astrocytaire de grade IV de l’OMS ), tumeur du système nerveux central la plus fréquente chez l'adulte principalement entre 45 et 70 ans. 

 

Gliomatose cérébrale

Tumeur cérébrale, rare, caractérisée par une prolifération gliale  sur un mode très infiltrant, impliquant plusieurs lobes cérébraux.

 

Gliome

Désigne la famille de tumeurs cérébrales qui se développent au dépend des structures de soutien du système nerveux et non. des neurones. Les gliomes représentent plus de la moitié de toutes les tumeurs du cerveau. 

 

Tumeurs anaplasiques 

 Présence au sein des gliomes de foyers de cellules anaplasiques (cellules ayant perdu une partie de leurs caractères propres) et se développent donc plus activement. 

 

Hydrocéphalie

Accumulation pathologique de la quantité de liquide céphalorachidien contenue dans le cerveau.

 

Hypertension Intracrânienne (HTIC)

Augmentation anormale et soutenue de la pression à l’intérieur du crâne. L’HTIC doit être traitée rapidement puisqu’elle peut entraîner des complications graves.

 

IRM ou imagerie par résonance magnétique

Technique radiologique permettant de produire des images de différentes parties du corps grâce à un champ électromagnétique puissant L’IRM permet de déceler les anomalies du cerveau avec une grande précision.

 

IRM-f ou Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle

L’IRM-f permet de localiser les régions du cerveau impliquées dans des fonctions précises comme le mouvement, le langage ou la mémoire. Ces zones cérébrales sont activées suite à des consignes spécifiques données au patient lors de l’examen. Ces examens sont pratiqués généralement lors d’investigation pré chirurgicale.

 

Laboratoire d’anatomopathologie

Endroit où le pathologiste et ses collaborateurs analysent, à but diagnostic, les prélèvements réalisés.

 

Lymphome

Tumeur touchant les cellules du sang (lymphocytes). Habituellement il s’agit d’une maladie prise en charge en hématologie ; rarement, cette maladie peut atteindre uniquement le cerveau, la moelle épinière et l’œil et constituer ainsi une forme de tumeur cérébrale. 

 

Médicaments cytotoxiques

Médicaments qui empêchent les cellules cancéreuses de se développer ou ralentissent leur croissance.

 

Méningiome

Tumeur, normalement à croissance lente, se développant au niveau des méninges. 

 

Métastases

Les tumeurs cérébrales métastatiques proviennent d'un autre organe tel que les poumons, les seins, les reins ou la peau. Des cellules tumorales des ces organes migrent alors vers le cerveau.

 

Neurochirurgien

Médecin spécialisé dans la chirurgie du système nerveux.

 

Oligodendrogliome

Tumeur à croissance lente qui se développe au dépens des cellules oligodendrocytaires à l'origine de la formation de la myéline qui isole les fibres des nerfs.

 

Oncologue

Médecin spécialisé dans le traitement du cancer.

 

Plasticité neuronale

Tout changement de la structure normale ou des fonctions particulières du système nerveux afin de compenser une blessure ou une maladie.

 

Photons

Ondes électromagnétiques.

 

Ponction lombaire

Procédure qui consiste enà l’introduction d’une aiguille entre la 4ième et la 5ième vertèbre lombaire afin de prélever du liquide céphalo-rachidien (LCR) ou d’injecter des produits dans le canal rachidien.

 

Potentiels évoqués (PE) : visuels (PEV), auditifs (PEA), somesthésiques (PES) ou moteurs 

Enregistrement de la réponse des voies nerveuses et du cerveau qui se produisent à la suite d'une stimulation. Ces réponses sont spécifiques à la nature du stimulus employé pour les obtenir (auditif, visuel ou moteur). Les potentiels évoqués sont captés grâce à de petites électrodes, placées sur le cuir chevelu, et reliées à un ordinateur permettant ainsi leur analyse.

 

Produit de contraste

Produit, injecté par voie intraveineuse, qui permet de faire ressortir certaines structures cérébrales ou lésions sur les clichés radiologiques (IRM ou scanner).

 

Pronostic

Prévision du degré de récupération ou du potentiel de guérison.

 

Radiochirurgie

Permet de délivrer une séance de radiothérapie avec la plus grande précision pour minimiser la dose délivrée aux tissus adjacents et ainsi éviter les zones de surdosage. Cette précision est en effet de l’ordre de +/- 0.3 millimètres. Plusieurs types d'appareils permettent d'effectuer ce traitement. Ce traitement est surtout adapté aux lésion de petites tailles telles les métastases.

 

Radiographie standard

Enregistre l'image formée par des rayons X qui sont plus ou moins absorbés lorsqu'ils traversent un objet.

 

Radiothérapeute

Médecin spécialisé dans le traitement du cancer par la radiation.

 

Radiothérapie conformationnelle

Irradiation transcutanée dans laquelle les faisceaux d'irradiations sont conformés au volume tumoral reconstruit en 3 dimensions. Cette technique présenterait théoriquement deux avantages : d'une part, pour une dose d'irradiation similaire à la radiothérapie conventionnelle, elle diminuerait la morbidité des tissus sains voisins ; d'autre part, l'augmentation de la dose dans les tissus cibles possible devrait permettre d'améliorer le contrôle tumoral local sans accroître la morbidité induite.

 

Salle de réveil

Lieu de transit après une intervention chirurgicale. Permet un suivi de l’état de santé du patient avant son retour en chambre ou son transfert dans une unité de soins.

 

Spectroscopie par résonance magnétique

Méthode d'iconographie médicale qui détecte, mesure et étudie les structures des molécules et des tissus en utilisant la résonance paramagnétique.

 

Stéréotaxie

L’intervention stéréotaxique consiste à opérer dans l’espace anatomique tridimensionnel du cerveau à l’aide d’un système de référence externe, le cadre stéréotaxique, qui permet de repérer et d’atteindre les lésions intracrâniennes avec une grande précision, en vue d’une biopsie ou d’un traitement de radiochirurgie.

 

TEMP ou TEPS (tomographie par émission monophotonique) SPECT en anglais

Procédé d'imagerie médicale permettant d'obtenir des images tridimensionnelles d'un produit radioactif injecté dans l'organisme.

 

TEP (tomographie par émission de positons) PET en anglais

Technique d'imagerie médicale consistant à injecter une substance radioactive, émettrice surtout de positrons, à recueillir les rayonnements par un capteur externe et à reconstruire par ordinateur une image en coupe de l'organe.

 

Trépanation

Petit trou pratiqué dans l’os du crâne. 

29 oct 2012

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite