Retour à l'accueil

ARTC

Association pour la Recherche sur les Tumeurs Cérébrales

Partenaire de la Fédération de Recherche sur le Cerveau

Espace professionnel

Alimentation et chimiothérapie

Un malade ayant un régime équilibré est plus apte à faire face au traitement. Un régime équilibré est un régime riche en calories, en protéines et en vitamines, pour maintenir au mieux le poids, la peau, les muscles, les organes...

Pendant une chimiothérapie, l’alimentation devrait comprendre 50 % de protéines en plus, en augmentant la ration calorique de 20 %. En pratique, trois groupes d’aliments principaux doivent faire partie de votre menu quotidien : poissons, oeufs et viandes assurent la ration protéique ; pain et céréales : ce groupe d’aliments assure un surplus protéique et une grande variété de vitamines, d’éléments minéraux et de sucre ; aussi, pain complet, maïs, céréales et pâtes sont conseillés ;

Les laitages : le lait, les yaourts, les fromages sont recommandés, en quantité raisonnable, du fait de l’apport de protéines, de calcium et de vitamines qu’ils assurent. En cas de baisse d’appétit et de perte de poids, il est souhaitable de faire plusieurs repas légers. L’activité physique augmente l’appétit et doit être utilisée comme stimulant. Si vous vous sentez incapable de manger suffisamment du fait d’un manque d’appétit ou d’une quelconque impression de dégoût, il devient important que la faible quantité que vous absorbez soit aussi riche que possible. N’hésitez pas à en parler à l’équipe soignante et, au besoin, à prendre l’avis d’un diététicien, qui pourra vous conseiller des compléments nutritionnels.

En ce qui concerne les liquides, il est très important d’augmenter la quantité absorbée par 24 heures. En effet, la plupart des médicaments s’éliminent par les urines. La quantité de liquide absorbée chaque jour devrait au moins être égale à deux litres par jour. Ceci peut comprendre des potages et des jus de fruit qui contribuent également à maintenir un régime calorique suffisant. Le vin et l’alcool ne sont pas interdits, mais doivent être consommés de façon très raisonnable.

Certains médicaments sont incompatibles avec l’alcool sous toutes ses formes, entraînant le risque d’accidents sévères. Des restrictions alimentaires spécifiques sont également parfois nécessaires et vous seront recommandées lors de la prescription de certains médicaments (anticoagulants, Natulan®…).

17 Jan 2012

Soutenir l'ARTC
  • Page Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Contact
  • Rss

Côté pratique

Guide du patient, adresses, numéros utiles...
>> Lire la suite

La lettre de l'ARTC

Découvrez en ligne
la lettre bi-annuelle de l'ARTC
>> Lire la suite

ARTC TV

Découvrez les vidéos réalisées par l'ARTC
>> Lire la suite

Partagez !

Aidez nous à faire connaître l'action de l'ARTC
>> Lire la suite